Rubriques > Pour la démocratie, les droits, la justice sociale, la solidarité > Démocratie > Démocratie & Citoyenneté >

La Marseillaise : Nous sommes les enfants de France Pays de la fraternité

Aller à l’agenda

 La Marseillaise - réadaptation Djamel DJENIDI 1.010.18
https://www.youtube.com/watch?v=aDDhBqqdjSQ&feature=youtu.be

 Quand la Marseillaise n’est plus adaptée... Le concept de "sang impur" est à bannir : trois versions nouvelles ! 7.09.17
Un site avec l’histoire de la Marseillaise et la présentation de multiples versions.
http://www.marseillaise-ensemble.com/

 Mon dernier essai de réécriture 7.09.17
par Sylvain Cela fait plus de 10 ans maintenant que je réfléchis à cette Marseillaise. J’ai fait un site www.marseillaise-ensemble.com où j’ai répertorié plein de versions. Au final je me suis dit que si changement devait avoir lieu le mieux serait de réécrire un seul couplet. Voici donc mon dernier essai. Je me suis inspiré du 1°, 6° et 15° couplet. Pouvez-vous me dire si c’est acceptable ou pas ?

La Marseillaise
ou l’Amour sacré

Allons enfants de la Patrie,
Le jour de gloire est arrivé !
Liberté, Liberté chérie,
Avec nous combats l’infamie !
L’étendard de justice est levé !
Soyons unis et solidaires !
Nos murs à jamais tomberont,
Alors ensemble nous pourrons
Dénouer le joug de la misère.

Aux armes, citoyens !
formons l’union sacrée !
Marchons ! marchons
pour la nation
et la fraternité !

 Changeons les paroles de La Marseillaise 27.05.16
Lors des manifestations d’ampleur qui ont jalonné l’année 2015, les symboles de la République française ont été exhibés : le drapeau tricolore, la devise, La Marseillaise. Oui, mais… des voix s’élèvent. Que faire quand l’hymne national est en dissonance avec les valeurs de la Constitution ? Est-il possible de construire une nation apaisée sur un chant de guerre ? Ce dossier s’intéresse aux débats et enjeux liés à la réécriture des paroles. Il ouvre des pistes pour y parvenir, pour cheminer collectivement vers une culture de paix.
http://alternatives-non-violentes.org/Revue/Numeros/178_Changeons_les_paroles_de_La_Marseillaise

 En finir avec La Marseillaise ? 29.03.16
Le président de la République l’a déclaré en septembre 2015 : l’année 2016 serait celle de la Marseillaise. Selon lui, en effet, notre hymne national est, pour tous les Français, « un chant de rassemblement »… Et donc, « c’est – dans les moments que nous traversons – très important que nous puissions nous unir face à des menaces, elles existent – le terrorisme –, face à des enjeux considérables qui se passent loin d’ici mais qui nous concernent tous – la guerre –, face à des peurs que nous pouvons ressentir, des inquiétudes qui peuvent nous traverser, des espoirs que nous devons avoir… »
https://france.attac.org/nos-publications/les-possibles/numero-9-printemps-2016/dossier-la-situation-apres-l-annee-des-attentats/article/en-finir-avec-la-marseillaise

 Changeons les paroles de La Marseillaise 16.03.16
Lors des manifestations d’ampleur qui ont jalonné l’année 2015, les symboles de la République française ont été exhibés : le drapeau tricolore, la devise, La Marseillaise. Oui, mais… des voix s’élèvent. Que faire quand l’hymne national est en dissonance avec les valeurs de la Constitution ? Est-il possible de construire une nation apaisée sur un chant de guerre ? Ce dossier s’intéresse aux débats et enjeux liés à la réécriture des paroles. Il ouvre des pistes pour y parvenir, pour cheminer collectivement vers une culture de paix.
Sommaire
Éditorial Paola Caillat
Un hymne national, pourquoi faire ? Catherine Steine
La Marseillaise, version officielle
Le vrai visage de La Marseillaise Catherine Steine
Comment changer les paroles de La Marseillaise ? François Vaillant
La Marseillaise à l’école : 2016, une sinistre farce Bernard Girard
Pour une Marseillaise de la paix
http://alternatives-non-violentes.org/Revue/Numeros/178_Changeons_les_paroles_de_La_Marseillaise

 Avant de chercher à bannir, ne faut-il déchiffrer ? 15.01.16
par Alain WERMEISTER
Peut-être pensez-vous à tort que le "sang impur" est celui de l’ennemi. Pas du tout, il s’agit du sang du peuple qui a pris cette chanson pour hymne, et les "impurs" s’opposent à la noblesse lors de la Révolution. Quand on voit les privilèges que certains se croient en droit de détenir aujourd’hui, il me semble que rappeler que le peuple est prêt à se battre pour l’égalité est une bonne chose. Vive la Marseillaise... telle qu’elle est !

 Quand la Marseillaise n’est plus adaptée... Le concept de "sang impur" est à bannir : trois versions nouvelles citoyennes ! 15.01.16
Nous nous unissons à tous ceux qui, déjà, ont estimé souhaitable sinon indispensable de revoir le texte actuel de la Marseillaise.
Nous reconnaissons sa valeur historique, nous respectons le souvenir de l’époque tragique où elle fut rédigée, et les drames sanglants auxquels elle fait référence.
Mais beaucoup admettent maintenant le « décalage » de cet hymne avec notre époque.
C’est surtout la dernière phrase du refrain qui fait problème : « Qu’un sang impur abreuve nos sillons ! »
Ses connotations sanguinaires cadrent mal avec l’image que la France veut donner.
Quel message donnons-nous avec un tel langage aux autres pays avec lesquels nous voulons entretenir des relations basées sur le respect, les valeurs humaines, le droit international … ?
Dominique COQUERET et Éliane GAUTHERON

3 versions nouvelles citoyennes de la Marseillaise, par Dominique Coqueret et Éliane Gautheron

 France 5 : “La Marseillaise”, un hymne qui rassemble et divise 9.01.16
Au lendemain des attentats du 13 novembre, des millions de personnes entonnaient “La Marseillaise”. Pourtant, ce chant n’a jamais fait l’unanimité.
http://television.telerama.fr/television/sur-france-5-la-marseillaise-un-hymne-qui-rassemble-et-divise,136303.php

 La Marseillaise de la Paix - Chanson Plus Bifluorée 17.011.15
Adaptation Chanson Plus Bifluorée / C.J. Rouget de Lisle
Cette version de la Marseillaise fut d’abord chantée dans l’orphelinat expérimental de Cempuis (Oise) dirigé par le pédagogue libertaire Paul Robin (1837-1912)

De l’universelle patrie
Puisse venir le jour rêvé
De la paix, de la paix chérie
Le rameau sauveur est levé (bis)
On entendra vers les frontières
Les peuples se tendant les bras
Crier : il n’est plus de soldats !
Soyons unis, nous sommes frères.

Refrain :
Plus d’armes, citoyens !
Rompez vos bataillons !
Chantez, chantons,
Et que la paix
Féconde nos sillons !

Quoi ! d’éternelles représailles
Tiendraient en suspens notre sort !
Quoi, toujours d’horribles batailles
Le pillage, le feu, et la mort (bis)
C’est trop de siècles de souffrances
De haine et de sang répandu !
Humains, quand nous l’aurons voulu
Sonnera notre délivrance !

Refrain

Plus de fusils, plus de cartouches,
Engins maudits et destructeurs !
Plus de cris, plus de chants farouches
Outrageants et provocateurs (bis)
Pour les penseurs, quelle victoire !
De montrer à l’humanité,
De la guerre l’atrocité
Sous l’éclat d’une fausse gloire.

Refrain

Debout, pacifiques cohortes !
Hommes des champs et des cités !
Avec transport ouvrez vos portes
Aux trésors, fruits des libertés (bis)
Que le fer déchire la terre
Et pour ce combat tout d’amour,
En nobles outils de labour
Reforgeons les armes de guerre.

Refrain

En traits de feu par vous lancée
Artistes, poètes, savants
répandez partout la pensée,
L’avenir vous voit triomphants (bis)
Allez, brisez le vieux servage,
Inspirez-nous l’effort vainqueur
Pour la conquête du bonheur
Ce sont les lauriers de notre âge.

https://www.youtube.com/watch?v=pBJ_93pHouc&list=RDpBJ_93pHouc

 Modifier le texte de la Marseillaise 17.11.15
par Raphaël DARLEY
Ah ! qu’il est bon de lire ces propos. Comment peut-on aujourd’hui chanter "qu’un sang impur abreuve nos sillons" et, en même temps, dénoncer la barbarie.
Imaginons un chant commun rassembleur autour de la fraternité, la solidarité, le respect... Un chant porteur d’espoir.

 Modifier le texte de la Marseillaise 16.11.15
par DOMINIQUE COQUERET
Le mot de Mr FEREZ, notre Maire d’Auxerre, qui précéda la minute de silence en l’honneur des victimes des attentats de Paris, fut grave, profond, respectueux, empreint de dignité.
La Place de l’Hôtel de Ville était comble de citoyens émus, recueillis. La minute de silence fut lourde d’émotions.
Mais quand nos élus entonnèrent la Marseillaise, mon esprit et mon cœur se glacèrent. Mes lèvres ne purent prononcer les paroles haineuses sonnant si mal avec les atrocités que nous dénoncions.
Certes, je respecte l’historicité de cet hymne, le contexte révolutionnaire au cours duquel il fut écrit. Mais le contenu "guerrier" de ses paroles, particulièrement sa phrase finale "Marchons, marchons, qu’un sang impur abreuve nos sillons", est-elle encore adaptée au présent, lorsqu’elle incite à faire ce que nous réprouvons.
J’incite tous ceux, les citoyens de cœur de notre pays la France, que les valeurs humanistes inspirent, à s’exprimer sur les modifications souhaitables qui pourraient être apportées à ce chant. Cet Hymne nous représente. Ne pourrions-nous pas offrir aux pays qui nous entourent, aux autres peuples, et même aux pays "ennemis" lorsqu’il nous arrive d’être en conflit, des paroles porteuses de notre détermination, de notre courage, de notre abnégation, mais qui ne renieront jamais notre conception humanisme et notre intention de Paix.
Très respectueux de notre Démocratie.

 Hubert Reeves : quand la Marseillaise n’est pas adaptée... 16.11.15
par Eliane GAUTHERON
Le message d’H. REEVES me touche beaucoup , ce chant guerrier de la Marseillaise , me choque dans un contexte qui se veut solidaire , humaniste , refusant la violence meurtrière .
Cet hymne historique est imprégné de la violence de la Révolution .."Le sang impur "des nobles peut actuellement prendre un autre sens blessant , humiliant encore plus pour ceux qui ne trouvent pas leur place en France .
Ne pourrait on créer d’autres paroles qui correspondraient de façon plus juste à nos valeurs républicaines de liberté , égalité , fraternité ....
Ces 3 mots qui riment... devraient inspirer un hymne national porteur de l’espoir d’un vivre ensemble solidaire, dans un esprit pacifique .

 Hubert Reeves : quand la Marseillaise n’est pas adaptée... 18.01.15
La spontanéité et la vigueur de la réaction, en France et sur toute la planète, font chaud au coeur. Car, à l’étranger aussi, des hommes et des femmes ont déclaré qu’ils étaient "Charlie". Elles ont montré, magnifiquement, l’attachement que nos frères humains ont pour la liberté d’expression, indissociable des droits de l’homme. "Pourvu que ça dure", est-on tenté de souhaiter. Mercredi 7 janvier 2015, en réaction aux crimes des terroristes de Daesh, place de la République - lieu choisi avec grande pertinence -, une foule s’est assemblée, chantant avec ferveur la Marseillaise. La contradiction flagrante entre les sentiments humanistes qui les animaient et le contenu de certaines des paroles chantées mérite d’être signalée.
Les manifestants voulaient témoigner leur opposition déterminée à ceux qui venaient de violer, de la façon la plus outrageuse, une des acquisitions de la Révolution française : les droits de l’homme et, en particulier la liberté d’expression. Le sens de certaines paroles prononcées est profondément contraire aux sentiments exprimés. En cause : "qu’un sang impur abreuve nos sillons".
Le concept de "sang impur" est à bannir
http://www.lepoint.fr/invites-du-point/hubert-reeves/reeves-quand-la-marseillaise-n-est-pas-adaptee-12-01-2015-1895679_1914.php

Agenda

Prochainement

Lundi 14 juillet 2025

La Marseillaise : Nous sommes les enfants de France Pays de la fraternité

Lundi 14 juillet 2025

La Marseillaise : Nous sommes les enfants de France Pays de la fraternité

Mardi 14 juillet 2026

La Marseillaise : Nous sommes les enfants de France Pays de la fraternité

Mercredi 14 juillet 2027

La Marseillaise : Nous sommes les enfants de France Pays de la fraternité

Vendredi 14 juillet 2028

La Marseillaise : Nous sommes les enfants de France Pays de la fraternité

Samedi 14 juillet 2029

La Marseillaise : Nous sommes les enfants de France Pays de la fraternité

Dimanche 14 juillet 2030

La Marseillaise : Nous sommes les enfants de France Pays de la fraternité

Par Rédaction Yonne Lautre

Publié le dimanche 14 juillet 2024

Mis à jour le dimanche 14 juillet 2024