Rubriques > Pour la démocratie, les droits, la justice sociale, la solidarité > Droits > Droits Humains > France >

LDH : Pour un front commun des forces progressistes face à l’extrême droite

Ligue des Droits de l’Homme

 Pour un front commun des forces progressistes face à l’extrême droite 10.06.24
Le résultat des élections européennes correspond à ce que les sondages laissaient présager. L’annonce immédiate d’une dissolution de l’Assemblée nationale par le président de la République ouvre l’éventualité d’une majorité d’extrême droite. Cette perspective serait évidemment un désastre pour la République française et pour les valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité que nous portons, qui n’ont jamais été aussi menacées depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.
La LDH (Ligue des droits de l’Homme) appelle dès à présent l’ensemble des forces politiques progressistes à dialoguer, à mettre l’ensemble de leurs divergences de côté, à se mobiliser afin de proposer un front commun dans le champ électoral face à l’adversité. Elle va chercher sans tarder à travailler à cela avec toutes les forces syndicales et associatives qui partagent cet objectif avec elle.
Paris, le 10 juin 2024
https://www.ldh-france.org/pour-un-front-commun-des-forces-progressistes-face-a-lextreme-droite/

 Rompre avec le nazisme, quand ça veut pas, ça veut pas 8.06.24
Au moment où le Rassemblement national (RN) est traité par beaucoup comme un parti honorable, l’actualité nous prouve l’inverse, de multiples façons.
Lors de la conférence sur l’extrême droite, organisée à Rosporden, par la LDH (Ligue des droits de l’Homme) Quimperlé/Concarneau, l’ex-membre du Front national (FN) Jean-Yves Queinnec n’a pas hésité à faire le salut nazi en criant “Heil Hitler”.
Cet acte de soutien au régime nazi, à la veille des commémorations du débarquement du 6 juin 1944, s’inscrit malheureusement dans une continuité entre les paroles, les gestes et les actions violentes de groupes d’extrême droite.
https://www.ldh-france.org/lextreme-droite-plastronne-les-neo-nazis-sont-de-sortie/

 Fabrice Leggeri, ancien directeur de Frontex, poursuivi pour complicité de crimes contre l’humanité et de torture 24.04.24
La LDH (Ligue des droits de l’Homme) et Utopia 56 portent plainte contre Fabrice Leggeri, ancien directeur de Frontex et aujourd’hui candidat du Rassemblement national (RN) aux élections européennes, pour complicité de crimes contre l’humanité et de torture.
https://www.ldh-france.org/fabrice-leggeri-ancien-directeur-de-frontex-poursuivi-pour-complicite-de-crimes-contre-lhumanite-et-de-torture/

 Patrick Baudouin “Le respect du droit international doit être imposé à Israël” 13.02.24
Le plan de partage de la Palestine adopté par l’ONU le 29 novembre 1947 prévoyait la création d’un Etat juif et d’un Etat arabe. Si l’Etat d’Israël a pris naissance le 14 mai 1948, il n’en est toujours pas de même d’un Etat de Palestine. Ce constat traduit à lui seul la faillite de la communauté internationale. Alors que l’Etat d’Israël dispose des mêmes droits mais aussi des mêmes obligations que tous les autres Etats, c’est en toute impunité qu’il a pu de façon quasi constante s’affranchir du respect du droit international. Ainsi en va-t-il de l’absence d’application des résolutions du Conseil de Sécurité des Nations-unies, exigeant le retrait des territoires occupés et prônant la mise en œuvre du droit de chacun des peuples de vivre en paix dans des frontières sûres et reconnues.
https://www.ldh-france.org/13-fevrier-2024-tribune-de-patrick-baudouin-le-respect-du-droit-international-doit-etre-impose-a-israel-publiee-sur-mediapart/

 Tribune de Patrick Baudouin “Mettre fin à l’insoutenable” publiée sur Mediapart 21.11.23
La liste des victimes, parmi lesquelles des enfants, des femmes et des vieillards, s’allonge inexorablement chaque jour, à Gaza et aussi en Cisjordanie. Certes l’inhumanité des actes à caractère terroriste commis par le Hamas permet à Israël traumatisé dans son existence même d’invoquer la légitime défense. Mais cette notion, qui suppose une riposte proportionnée, n’autorise nullement le recours à une violence elle-même inhumaine dictée par une vengeance aveugle. Les bombardements à Gaza – « un déluge de fer, de feu, de sang » selon le journal Le Monde – frappent indistinctement les populations civiles, entraînant la mort de milliers d’innocents ; les hôpitaux ne peuvent plus fonctionner ; les infrastructures nécessaires à la vie quotidienne sont massivement détruites ; et malgré un début d’aide au compte-gouttes, les habitants demeurent privés d’eau, d’électricité, de carburant, de nourriture, de médicaments. La situation humanitaire est d’autant plus catastrophique que les organisations internationales sont entravées dans leur capacité d’apporter aide et secours. La tragédie gazaouie ne doit pas en outre occulter l’aggravation des tensions en Cisjordanie où la violence des colons, appuyés par l’armée d’occupation israélienne, a déjà provoqué la mort d’au moins deux cents Palestiniens, sans compter la multiplication des arrestations et internements arbitraires dont ceux-ci sont victimes.
https://www.ldh-france.org/21-novembre-2023-tribune-mettre-fin-a-linsoutenable/

https://www.ldh-france.org/
350 sections présentes sur tout le territoire français.

Portfolio

Par LDH France

Le lundi 10 juin 2024

Mis à jour le 10 juin 2024