Rubriques > Pour la démocratie, les droits, la justice sociale, la solidarité > Solidarités, Communs > France >

Fédération des acteurs de la Solidarité : Motion adoptée en AG juin 2024 – La FAS en action : Pour la solidarité et contre la menace de l’extrême droite

Aller à l’agenda

 Motion adoptée en AG juin 2024 – La FAS en action : Pour la solidarité et contre la menace de l’extrême droite 21.06.24
Les actrices et les acteurs de la solidarité sont à l’action avec celles et ceux qui, par le fait d’implacables déterminismes sociaux ou d’accidents de la vie, sont plongés dans la pauvreté et la précarité. Dans les rues, les hébergements, les logements, les lieux d’insertion par l’emploi, nos engagements professionnels et bénévoles demeurent sans faille au service de la dignité des personnes et de l’apaisement général. Nous sommes résolument engagés dans les solutions que cherche la société pour répondre aux enjeux de pauvreté, d’égalité des femmes et des hommes, et de la transformation écologique.
https://www.federationsolidarite.org/actualites/la-fas-en-action-pour-la-solidarite-et-contre-la-menace-de-lextreme-droite/

 Pour une politique de solidarité nationale à la hauteur des besoins 16.05.24
Face à la crise profonde que traverse le secteur de la solidarité, la CNAPE, la FAS, Nexem, l’UNAPEI, l’UNISSS et l’UNIOPSS unissent leurs forces et font front commun pour que l’État français respecte son devoir de solidarité envers les plus vulnérables et que les professionnel.les et les bénévoles qui les accompagnent soient reconnu.es à hauteur de leur utilité sociale.
Ensemble, nous avons déposé une pétition sur le site de l’Assemblée nationale. L’objectif : atteindre 500 000 signatures afin de provoquer le débat dans l’hémicycle. Parce que la solidarité est l’affaire de tous, nous appelons chaque citoyen et chaque citoyenne à rejoindre le mouvement.
https://petitions.assemblee-nationale.fr/initiatives/i-2207

 Logement social : "le gouvernement balance des leurres et des gadgets" La FAS s’alarme du détricotage de la loi SRU. Pascal Brice, président de la FAS, dénonce sur France info un gouvernement qui "balance des leurres et des gadgets" et "stigmatise" les plus précaires, alors que 2,6 millions de familles sont en attente d’un logement social. Dans La Croix, Nathalie Latour, directrice générale de la FAS, explique que l’intégration des logements intermédiaires dans la loi SRU dénature totalement le dispositif : il dédouane les maires des communes qui ne respectent pas les quotas fixés par la loi, menace la construction de nouveaux logements sociaux et aggrave la ségrégation entre les habitants. « Construire du logement social ne pénalise pas les classes les plus favorisées, écrit-elle. Nous n’avons rien à gagner à cliver les populations entre elles. »
https://www.federationsolidarite.org/

 Discours de Gabriel Attal : "C’est comme si des millions de personnes en situation de précarité n’existaient pas" 31.01.24
Les précaires sont "responsables de la crise des classes moyennes" et "dans la pauvreté parce qu’ils ne veulent pas travailler", résume, consterné, le président de la Fédération des acteurs de la Solidarité, Pascal Brice.
https://www.francetvinfo.fr/societe/plan-pauvrete/discours-de-gabriel-attal-c-est-comme-si-des-millions-de-personnes-en-situation-de-precarite-n-existaient-pas-se-desole-la-fas_6336823.html

Agenda

Prochainement

Jeudi 18 juillet

Fédération des acteurs de la Solidarité : Pour une politique de solidarité nationale à la hauteur des besoins

Par FAS Fédération des acteurs de la Solidarité

Publié le vendredi 21 juin 2024

Mis à jour le samedi 6 juillet 2024